1 200 factures de chauffage réduites grâce à des compteurs intelligents

Coop A/S, Danemark

Grâce à des compteurs d'eau et de chauffage intelligents, Scoop va pouvoir réduire sa consommation d'énergie et optimiser ses opérations dans près de 1 200 magasins. Cet investissement va en outre permettre au géant de la vente au détail de conserver sa position de leader dans le domaine de la gestion énergétique.

Coop, principal détaillant danois de produits de consommation, déploie depuis quelque temps des compteurs d’eau et de chauffage Kamstrup dans ses magasins, entrepôts et bâtiments administratifs partout dans le pays.

Ce déploiement s’inscrit dans un ambitieux programme énergétique qui vise à réduire de façon considérable la consommation d’énergie de 20 % au cours de l’année 2020.

Des compteurs gages de transparence
Les nouveaux compteurs permettent avant tout de réduire les factures de chauffage et d'identifier à la fois les erreurs et les opportunités d’optimisation dans les magasins : 

« Dans un entrepôt de 4 000 m2 par exemple, les niveaux de consommation peuvent être fort élevés car certains équipements ou appareils sont hautement énergivores. 

Mais nous n’avons aucun moyen de le savoir car le compteur principal n’indique rien », explique Johnny Greve Andersen, responsable EMS chez Coop.

Outre les installations énergivores, il existe de nombreux exemples d'erreurs mineures qu’il importe de détecter.

« Avec les nouveaux compteurs, nous sommes en mesure de voir si quelque chose ne va pas, par exemple un système de ventilation qui refroidit et chauffe en même temps. Cela représente peut-être simplement 10 kW de chaleur supplémentaire par heure, mais si une telle erreur se produit tout au long de la journée, tous les jours, cela s’accumule vite. »

Il est également possible d’économiser de l'argent en réduisant le gaspillage d'eau dû aux fuites et en corrigeant les opérations de refroidissement inefficaces, comme par exemple une vanne qui ne se referme pas correctement:

« 1,5 m3 peut ainsi s’échapper chaque heure. À 2 couronnes danoises le litre, vous pourriez vous retrouver à payer 72 couronnes par jour pour de l’eau gaspillée, auxquelles s’ajoutent l'usure additionnelle des tuyaux, l’énergie supplémentaire requise pour pomper l’eau à travers les tuyaux, etc. Les coûts indirects sont donc nombreux. »

Enfin, il importe pour Coop d’envoyer un message écologique clair :

« Si nous effectuons des relevés, c’est évidemment pour faire des économies, mais nous voulons également montrer que c’est un domaine pour lequel nous entendons tout faire, car pour nous la préservation des ressources a un sens », déclare Johnny Greve Andersen.

« En connaissant la consommation moyenne des magasins, nous sommes à même de comparer ceux-ci et d’identifier les variables trop faibles ou trop élevées. »

- Johnny Greve Andersen

Des données permettant d’évaluer
Outre le dépannage, les données des compteurs serviront à évaluer la consommation d'énergie dans les magasins. Johnny Greve Andersen explique : « En connaissant la consommation moyenne des magasins, nous sommes à même de comparer ceux-ci et d’identifier les variables trop faibles ou trop élevées. »

Coop a formé un grand nombre d'électriciens, lesquels contrôlent chaque magasin en examinant attentivement et en évaluant ce qui vaut la peine d’être mesuré. Un supermarché typique peut bien vite nécessiter de 10 compteurs, que ce soit pour des réservoirs d'eau chaude ou des systèmes de ventilation. C’est pourquoi chaque compteur est répertorié dans le système de Coop, ce qui leur permet de savoir exactement ce qu’ils doivent mesurer et où.

« Chaque compteur est équipé d’une étiquette unique, ce qui rend l’optimisation très concrète. Cela nous permet par exemple de savoir si des portes tournantes s’avèrent plus efficaces que des portes coulissantes dotées d'une couverture d'air chaud (un flux d'air continu circulant dans une entrée, également appelé porte d’air ou rideau d’air). 

Sans cela, ce serait essentiellement un travail de conjecture », explique Johnny Greve Andersen. Au fil du temps, les nombreuses données issues des compteurs constitueront également la base d'autres efforts d’optimisation.

Un sous-traitant expérimenté
Si Coop a confié à Honeywell Belgique la conception générale de son nouveau système de gestion de l’énergie, elle a spécifiquement choisi les compteurs d’eau et de chauffage à ultrasons de Kamstrup. C’est Danish Energy Data qui fournit le logiciel, tandis que l’installation est prise en charge par trois autres sous-traitants.

Le processus d'installation, qui portait sur un grand nombre de bâtiments, a impliqué la consultation de plusieurs sous-traitants. Il était donc crucial de pouvoir compter sur un fournisseur de compteurs fiable et flexible, comme l’explique Johnny Greve Andersen : « Ce serait génial si tout pouvait se dérouler aussi bien que lorsque l’on travaille avec Kamstrup. La société assure un excellent suivi et fait preuve d’une grande flexibilité, comme lorsqu’il faut par exemple reprogrammer une livraison. Tout s'est toujours bien passé, et ce depuis le premier jour. »

« Ce serait génial si tout pouvait se dérouler aussi bien que lorsque l’on travaille avec Kamstrup. »

- Johnny Greve Andersen

Un produit sur mesure et de qualité
Si les raisons de choisir les compteurs Kamstrup étaient multiples, la qualité s’est avéré un facteur déterminant. « Nous avons choisi les produits Kamstrup principalement pour leur qualité irréprochable », explique Johnny Greve Andersen, qui avait déjà eu de bonnes expériences avec Kamstrup par le passé.

« Étant responsable des compteurs de 1 200 magasins, je dois avoir la certitude que ceux-ci fonctionnent comme il se doit. Or, Kamstrup propose d’excellents produits sur lesquels on peut compter », poursuit-il, avant de souligner la rapidité avec laquelle le service après-vente de Kamstrup lui apporte son aide en cas de problème.

Coop tenait aussi absolument à avoir son logo sur les compteurs. « Nous voulions avoir notre propre compteur principal dans tous les magasins, car dans ce cas c’est nous qui en avons la responsabilité. Comme le nom de Coop figure sur nos compteurs, personne ne se pose de questions lorsque l’entreprise de service public vient en remplacer un. »

Des chiffres positifs
Avec son programme énergétique, Coop entend, d’ici 2020, réduire sa consommation totale d’énergie de 20 % par rapport à 2014.

Il existe un objectif général pour l’électricité, l’eau et le chauffage, les économies d’électricité étant de loin les plus importantes.

En ce qui concerne l’eau et le chauffage, l’objectif est de minimiser les pertes, un processus passionnant, comme l’explique Johnny Greve Andersen :

« Il faut sans cesse se demander : que pouvons-nous faire différemment ou mieux ? Et comme je peux multiplier cela par près de 1 200 magasins, identifier les opportunités d’économie, aussi minimes soient-elles, a non seulement du sens, cela nous fait également gagner de l’argent. Nous avons le regard résolument tourné vers l’avenir, et nous n’avons de cesse de rechercher les opportunités d’optimisation pour les mettre en pratique dans l’ensemble de nos magasins. »

À propos du projet

Solution :

  • 2 000 compteurs d’eau MULTICAL® 21 et flowIQ® 3100
  • 2 000 compteurs de chauffage MULTICAL® 403 et MULTICAL® 602

Période :

  • Déploiement continu sur 24 mois à partir de mai 2017
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l´utilisation de cookies et autres traceurs pour assurer le bon fonctionnement du site et pour réaliser des statistiques sur les utilisateurs, et ainsi améliorer notre site. En savoir plus.