70 % de sites d’antennes en moins

 

DIN Forsyning (Danemark)

Grâce à linkIQ, la nouvelle méthode de relevé des compteurs®, DIN Forsyning a considérablement réduit le nombre de sites d’antennes dans la ville d’Esbjerg. Le test de terrain a répondu aux attentes élevées du service public et ouvert la voie à des routines de travail plus simples, un meilleur service client et un service public plus efficace.

 
 
À l’été 2019, face à la nécessité d’optimiser son système de relevé des compteurs dans la ville d’Esbjerg, DIN Forsyning n’a pas hésité une seconde lorsque Kamstrup lui a proposé d’essayer une toute nouvelle méthode de relevé des compteurs. L’entreprise de service public du Jutland occidental possédait un certain nombre de compteurs que sa solution existante ne permettait pas de relever. « Notre ambition est de relever toutes les données à distance. Si une zone compte trop de compteurs auxquels nous ne pouvons pas accéder, nous devons voir ce qu’il est possible de faire », explique Keld Jensen, Directeur des opérations. 
Par rapport à un réseau traditionnel basé sur la norme Wireless M-Bus, linkIQ®, la nouvelle méthode de relevé des compteurs proposée par Kamstrup, nécessite 70 % de sites d’antennes en moins pour relever l’ensemble des compteurs du projet. Un test de terrain a donc été réalisé afin de démontrer que la nouvelle méthode entraînait bien une amélioration des performances.
 

« J’ai été positivement surpris. Très surpris, même. Certains de nos compteurs étaient situés dans des installations qui ne nous permettaient pas, pour des raisons pratiques, d’obtenir des données en utilisant la méthode de relevé des compteurs depuis un véhicule, quel que soit l’endroit où nous nous arrêtions, pas non plus avec des antennes de puits. Mais avec linkIQ®, nous avons récolté les données à chaque fois. »

Keld Jensen, Directeur des opérations, DIN Forsyning

Des routines de travail plus simples et un meilleur service

 

Aujourd’hui, DIN Forsyning utilise un certain nombre de compteurs et de systèmes différents, du fait en partie de la fusion de plusieurs entreprises différentes, mais aussi parce que sa zone d’approvisionnement se caractérise par des différences significatives. « Il y a du béton partout à Esbjerg. Les petites villes comptent de grands quartiers résidentiels composés de maisons individuelles, tandis que les campagnes sont faites de collines et de vallées, avec de grandes distances entre voisins. Cela nécessite différents types de relevés à distance », explique Keld Jensen. Aujourd’hui, il existe plusieurs types de compteurs avec chacun leur propre système, mais l’entreprise s’efforce de collecter toutes les données entrantes de Kamstrup dans un système unique, éliminant ainsi le besoin d’avoir plusieurs interfaces utilisateur différentes.

Entre autres considérations, l’entreprise cherchait à solutionner le défi auquel son service client est actuellement confronté, à savoir qu’il dépend en partie du type de compteur, de la génération du compteur et du logiciel de compteur dont dispose le client. Il est question notamment des conseils portant sur les tarifs incitatifs. « Nos clients utilisent plus de 20 menus et interfaces utilisateur différents, ce qui pose problème. Une plus grande homogénéité permet de conseiller plus facilement les clients. » L’entreprise a également porté son attention sur l’entretien, car il importe pour elle de limiter le nombre d’heures de travail consacrées à l’entretien et aux réparations.

 

Les avantages de linkIQ® pour Din Forsyning

 

L’approche de test structurée, source d’apprentissage

 

Dès le départ, le test a fait l’objet d’attentes élevées. « Nous avions des attentes élevées en termes de puissance de transmission. Les compteurs dont nous disposons, situés dans un puits ou au tout au fond d’une armoire, d’une buanderie ou d’une cave, doivent pouvoir être relevés sans que nous devions nous rendre sur place ou installer des antennes supplémentaires. Et avoir accès aux compteurs uniquement lorsque le vent souffle dans la bonne direction et par beau temps ne suffit pas », déclare Keld Jensen.

Le test de terrain a duré deux mois et couvert trois sites d’antennes et 50 compteurs, dont 34 ont été installés en alternance au domicile de quelque 90 employés de DIN Forsyning, afin de tester différents scénarios. Toutes les personnes impliquées ont rempli un formulaire décrivant le type d’habitation dans laquelle elles vivent, l’année de construction de la maison, la pièce dans laquelle se trouve le compteur, la présence éventuelle de fenêtres, etc. Ces informations ont permis d’obtenir une idée précise des différentes conditions affectant le test. Afin de mettre le signal radio à l’épreuve, l’entreprise a également utilisé un certain nombre d’emplacements dont elle savait d’expérience qu'il était difficile d’y récolter des données.

 

Une portée de 7 km

Selon Keld Jensen, les résultats du test de terrain ont dépassé toutes les attentes, notamment en raison de l’emplacement compliqué de certains compteurs et du fait qu’il a été possible de les relever pratiquement tous sans recourir à des antennes supplémentaires. « J’ai été positivement surpris. Très surpris, même. Certains de nos compteurs étaient situés dans des installations qui ne nous permettaient pas, pour des raisons pratiques, d’obtenir des données en utilisant la méthode de relevé des compteurs depuis un véhicule, quel que soit l’endroit où nous nous arrêtions, pas non plus avec des antennes de puits. Mais avec linkIQ®, nous avons récolté les données à chaque fois. Et dans le sous-sol à deux étages de l’hôpital d’Esbjerg, qui ne nous permettait pas, pour des raisons pratiques, de tendre un signal radio-maillé, les compteurs ont renvoyé des données en utilisant linkIQ®, et cela sans antenne. » 

Les compteurs ont été relevés sur des distances pouvant atteindre 7 km. Suite à ces résultats encourageants, DIN Forsyning a décidé d’installer le système dans les huit sites restants, une décision qui a permis des économies importantes. « Avec linkIQ®, nous avons besoin de beaucoup moins de sites d’antennes dans la ville. C’est important non seulement en termes d’achat ou de service et de maintenance ultérieurs, mais aussi et surtout pour les frais annuels de location de site dans les nombreux bâtiments sur lesquels se trouvent nos antennes », explique Keld Jensen.

Le nouveau réseau permet également de réaliser des économies car il utilise des données provenant de plusieurs compteurs existants de DIN Forsyning. « Beaucoup de nos compteurs actuels envoient également des données via le nouveau réseau, ce qui représente un énorme avantage car cela nous évite d’avoir à remplacer tout le réseau de compteurs. C’est également un système plus robuste, avec moins de défauts potentiels. »

 

À propos de la solution

 
Kamstrup a conçu linkIQ® pour garantir une communication sans fil via un réseau fixe servant à relever à distance des compteurs d’eau et de chauffage intelligents. LinkIQ® a été conçu dans le but de créer un réseau robuste offrant une large plage, nécessitant peu de composants et capable de fournir les quantités de données requises par les services publics modernes.
 

Notre moteur : l'efficacité

 

Ce n’est pas la première fois que DIN Forsyning fait figure de proue en termes d’innovation. L’entreprise de service public a connu une croissance impressionnante pendant de nombreuses années. Si, au départ, elle relevait principalement ses compteurs manuellement au moyen de milliers de cartes manuscrites, puis à l’aide de camions de ramassage des ordures, elle a été l’une des toutes premières à utiliser un réseau radio et, aujourd’hui, cette toute nouvelle technologie de relevé des compteurs. 

« Nous devons gérer l’argent des clients de la meilleure façon possible. Nous regardons donc toujours si nous pouvons consentir aujourd’hui un investissement qui nous permettra d’économiser de l’argent dans quelques années. Mais notre moteur, c’est l’efficacité. Si un système innovant peut faire toutes sortes de choses mais exige de remplacer à nouveau tous nos compteurs ou d’employer trois personnes en plus, cela n’a aucun sens », déclare Keld Jensen.   

Selon Keld Jensen, le projet linkIQ® a démontré l’importance du choix d’un bon partenaire, en particulier lorsqu’il s’agit d’innover. « Notre collaboration avec Kamstrup a été excellente. Bien sûr, nous avons parfois connu des désaccords ou le test a indiqué autre chose que ce que nous espérions. C’est tout à fait normal avec une toute nouvelle technologie. Mais dans ce cas, nous en avons discuté et résolu le problème. » 

Une fois que le système aura été entièrement déployé, DIN Forsyning nourrit de grandes ambitions pour les données de ses compteurs, à la fois pour le bénéfice de l’entreprise et des clients. « Nous voulons voir comment nous pouvons utiliser les données pour sécuriser notre réseau et localiser les fuites, et comment nous pouvons transmettre les alarmes de fuite des compteurs aux clients. Nous souhaitons également pouvoir afficher plus de données dans notre portail client, afin de pouvoir fournir aux clients des conseils personnalisés en termes de consommation et d’optimisation. Les possibilités sont nombreuses », déclare Keld Jensen.

 

Vous pourriez également être intéressé par…