Réduisez par trois le temps consacré à la détection des fuites

Service des eaux de la ville de Tønder, Danemark

Grâce à l’outil d’analyse Water Intelligence, le service de distribution des eaux de la ville danoise de Tønder est parvenu à améliorer considérablement sa détection des fuites dans une zone particulièrement difficile. De nouvelles informations permettent aux entreprises de service public de hiérarchiser leurs ressources et leurs efforts de maintenance. Et d’offrir à leurs clients un niveau de service amélioré.

Lorsqu’il a découvert l’outil d'analyse Water Intelligence, le service des eaux de la ville de Tønder a vite réalisé le potentiel que celui-ci offrait dans deux de ses domaines les plus importants : les pertes d’eau et l’entretien des infrastructures. L’outil surveille le réseau et calcule automatiquement les bilans hydriques quotidiens pour chaque quartier, donnant ainsi au service public un aperçu en continu des pertes d’eau.

Auparavant, la localisation des fuites était particulièrement compliquée sur l’île de Rømø, caractérisée par un sol fort sablonneux, l’eau des fuites disparaissant généralement dans le sol.

« L’automatisation, voilà la voie à suivre »

La compagnies des eaux de la ville de Tønder relève ses compteurs à distance depuis 2014, et a de ce fait accès à de nombreuses données. C’est donc la perspective de pouvoir surveiller automatiquement son réseau qui a retenu l’intérêt de l’entreprise, explique John Pies Christiansen, son directeur d’exploitation : « Le nombre de nos employés n’augmente pas, mais nos tâches sont de plus en plus nombreuses. En ce qui nous concerne, l’automatisation est donc la voie à suivre. »

Auparavant, la compagnie passait beaucoup de temps à exporter les données dans Excel et à les mettre à jour manuellement. Avec Water Intelligence, tout cela est fait automatiquement. « Nous voulons un système qui fonctionne en arrière-plan et se gère automatiquement, afin de ne pas devoir utiliser de ressources tant que nous n’avons pas été avisés d'un problème », explique Christian Møller, technicien d’exploitation.

Depuis le début, la compagnie des eaux de la ville de Tønder travaille en étroite collaboration avec Kamstrup. Selon Christian Møller, Kamstrup s’est montré fort intéressé par son expérience du programme et sa contribution pour le rendre encore plus fonctionnel.

À l’automne 2018, la compagnies des eaux de la ville de Tønder a fait très concrètement l’expérience de la manière dont le programme pouvait réduire son temps de réponse. Durant une période de temps, Water Intelligence a indiqué une augmentation progressive des pertes d'eau dans l’un des quartiers. La compagnie en a alors surveillé la progression, et, dès que les pertes d’eau ont atteint un certain seuil permettant d’en localiser l’origine, elle a découvert une fuite de cinq mètres cubes par heure, une fuite découverte beaucoup plus rapidement qu’auparavant. « Les fuites avaient souvent le temps de se transformer en ruptures de canalisation avant que nous les découvrions. Désormais, nous sommes en mesure d’agir avant que les dégâts ne prennent un tour trop important », explique Christian Møller.

Détection plus efficace des fuites

Auparavant, la compagnie des eaux de la ville de Tønder disposait uniquement des données fournies par la station de pompage. Si le volume total d’eau envoyé à Rømø dépassait le volume habituel ou les données historiques du système SRO, cela pouvait indiquer la présence d’une fuite. Pour localiser celle-ci, la compagnie était obligée d’effectuer un relevé manuel et de se mettre au travail rue par rue, et ce pendant la nuit afin de minimiser les désagréments. Aujourd'hui, la quantité pompée est automatiquement comparée à la consommation de chaque quartier, ce qui permet de facilement répertorier les pertes réelles.

« Avec Water Intelligence, nous passons directement à la localisation des fuites. Auparavant, deux hommes pouvaient passer neuf nuits à rechercher une fuite, plus un jour supplémentaire pour les travaux préparatoires. Aujourd’hui, nous pouvons faire tout cela en deux ou trois jours. Les gains de temps et d’argent sont considérables », déclare John Pies Christiansen. « Le but est de découvrir où nous pouvons agir le plus efficacement. Et pour cela, nous avons besoin de données. Circuler en voiture à la recherche d'un demi-mètre cube revient à chercher une aiguille dans une botte de foin. Et mettre tout le monde sur l’affaire ne sert à rien. »

« Grâce à la vue d’ensemble dont nous disposons aujourd'hui, nous sommes également en mesure d’identifier les tendances à la hausse et de prendre des initiatives », explique Christian Møller. Le fournisseur a ainsi pu, entre autres choses, améliorer le service offert à ses clients. « Depuis que nous disposons à la fois de données et d’informations, nous ressentons l’obligation d’utiliser celles-ci pour venir en aide à nos clients. »

Compteurs relevés à distance, données fréquentes et analyses de données ciblées : résultats

Hiérarchiser la rénovation des canalisations

La compagnie des eaux de la ville de Tønder a reporté une rénovation du réseau de canalisations sur l’île de Rømø prévue en 2019. Selon elle, les informations détaillées fournies par Water Intelligence lui permettront de bien mieux hiérarchiser les travaux de rénovation. « Un aperçu complet avec des chiffres de performance pour un an ou plus indiquera quelles zones doivent être traitées en priorité et ne peuvent être reportées, notamment du fait de ruptures fréquentes », explique John Pies Christiansen.

Jusqu'à présent, la compagnie ne disposait d’aucune base lui permettant de déterminer l’état des canalisations, et ignorait donc où concentrer ses efforts. « Nous devons nous concentrer sur les zones offrant le meilleur rapport qualité-prix. Une fois que nous disposerons des données sous-jacentes, l’outil pourra nous fournir ces informations. »

« Avec Water Intelligence, nous passons directement à la localisation des fuites. Auparavant, deux hommes pouvaient passer neuf nuits à rechercher une fuite, plus un jour supplémentaire pour les travaux préparatoires. Aujourd’hui, nous pouvons faire tout cela en deux ou trois jours. Les gains de temps et d’argent sont considérables »

 

John Pies Christiansen

Un outil de soutien aux opérations

Pour le service des eaux de la ville de Tønder, Water Intelligence est avant tout un outil de service. La compagnie se montre notamment fort satisfaite de son interface, qui facilite la conception et la mise à jour des quartiers. « Nous n’avons pas besoin de faire appel à un département de cartographie ou à Kamstrup. Il suffit de déplacer les lignes », explique Erling Atzen, ingénieur de maintenance. « En tant que technicien, je préfère avoir mes outils en main plutôt qu’à l’écran, mais il faut avouer que c’est facile. »

Le service des eaux de la ville de Tønder travaille actuellement à l’interprétation des visualisations de l’outil. Il sait désormais notamment comment identifier une vanne ouverte une fois que le système a attiré son attention sur ce qui s’est révélé être une vanne ouverte entre deux quartiers. « Maintenant que nous ne nous basons pas uniquement sur des intuitions et des présomptions, mais sur des données réelles, il est plus amusant de traquer les fuites », déclare Erling Atzen.

D’ici un an, le service des eaux de la ville de Tønder commencera à augmenter le nombre de zones de compteurs constituant sa zone d'approvisionnement sur le continent. La compagnie a du mal à y localiser les fuites en raison du nombre élevé de branchements, et Water Intelligence doit selon elle l’aider à concentrer ses efforts là aussi.

Vous pourriez également être intéressé par...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l´utilisation de cookies et autres traceurs pour assurer le bon fonctionnement du site et pour réaliser des statistiques sur les utilisateurs, et ainsi améliorer notre site. En savoir plus.